Post in evidenza

Raped by the System: the Wadakancherry Rape Case

The prime accused in the case is a corporation councillor belonging to the CPM that is ruling the state

giovedì 9 giugno 2011

Pornographie Censure et Féminisme en Tunisie

Par Khaldi Adnène
Indubitablement la censure est abjecte, le régime dictatorial de Ben Ali en a abusé et l’a même soulevé a un niveau subliminal : au niveau de panoptisme [ sens que j’emprunte à Foucault un peu décalé de son sens original du rapport savoir-pouvoir] . Elle est à la fois outil et consécration de la dictature, celle d’une vision unique du monde allant jusqu’à nous imposer une cécité des couleurs (on ne peut voir que le violet, couleur du RCD).
Parallèlement, La pornographie est en soi abjecte, elle est obscénité, laideur, ce serait mentir que de la caractériser autrement. Georges Bataille, un philosophe de la pornographie (qu’il appelle “érotisme”), l’exprime très clairement : “Dans son essence, le domaine de l’érotisme est le domaine de la violence, de la violation “.
L’amour, la bonté, la compassion, la culture, l’empathie, la grandeur, la pitié, la pudeur, le respect, la sensibilité, le sentiment, la tendresse, le scrupule n’existent pas.
Il n’y a ni conscience, ni esprit, ni libération, ni loi, ni morale, ni pensée, ni raison. c’est la barbarie, la bestialité, la brutalité, la cruauté, la force, la grossièreté, la lâcheté, le mépris, la peur, le sadisme, la torture, la violence, la veulerie.
La pornographie par ailleurs rassemblent toutes les paraphilies (euphémisme de perversions); les prédateurs sexuels, les pédophiles, les incestueux, les fétichistes, exhibitionnistes, sadiques, masochistes, voyeuriste, scatologie téléphonique, nécrophile (cadavres), partialiste (basé sur une seule partie spécifique du corps), zoophile (animaux), coprophile (fesses), klismaphile (lavage de l’intestin), urophile (urine),émétophile (vomi) et autres pratiques bizarres comme le fisting etc….
Est ce pour ces monstruosités que l’ATI a refusé d’obtempérer à l’injonction du tribunal de première instance de fermer les sites pornographiques dans son jugement du 26 mai 2011?! ce faisant, l’agence se targue d’être le défenseur des libertés en présentant la censure comme une épée de Damoclès qui pend sur la tête des tunisiens alors qu’elle s’empresse à censurer les pages facebook (Takriz, Youssef Patriotique…)? Qui protègera nos enfants des pédophiles, et des prédateurs sexuels ?
La pornographie en général est le lieu de toutes les dégradations mais en particulier la consécration de l’assujettissement de la femme, sa chosification, le lieu par excellence de la violence faite envers et contre les femmes, la pornographie permet de perpétuer la suprématie mâle et les crimes de violence envers les femmes car elle conditionne, entraîne, éduque et incite les hommes à mépriser les femmes, à les utiliser et à leur faire mal. La pornographie existe parce que les hommes méprisent les femmes, et les hommes méprisent les femmes en partie parce que la pornographie existe.
Ce qui est étonnant est le mutisme des féministes tunisiennes, aucune voix, aucune femme ne s’est levé pour dénoncer la pornographie alors que c’est la véritable pierre d’achoppement contre laquelle trébuche tout mouvement de libéralisme féminin! tous les mouvements féministes de la terre entière considèrent la lutte contre la pornographie comme la clef de voûte pour l’égalité des sexes. Le féminisme tunisien confiné dans son aspect institutionnel ne peut répondre aux aspirations d’égalité, l’égalité commence déjà par le niveau psychologique et intime, par contre nos féministes obéissent et se soumettent à la phallocratie! qui vraisemblablement produit l’aphonie des féministes.

Pornographie Censure et Féminisme en Tunisie Jun 09, 2011


Nessun commento:

Posta un commento

ShareThis

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...